A LA UNEACTUALITES

Sous mandat de dépôt : Ndella Madior Diouf est en quête de liberté.

Inculpée depuis près  de quatre mois à cause du scandale, de la pouponnière «  Keur Yeurmandé », Ndella Madior Diouf  a saisi le juge d’instruction pour obtenir une demande de liberté provisoire.

Elle est dans les liens de la détention, pour ouverture non autorisée de pouponnière, où pas moins de six nourrissons ont trouvé la mort dans des conditions atroces de négligences et de maltraitance.

Ndella Madior qui recrutait pour la plupart du personnel non qualifié, contresignait  des actes de décès d’enfants. Parfois avec son complice, El. Sène employé de la Radio Saphir Fm, ils procédaient à l’ inhumation clandestine des bébés.

Les enquêtes policières ont aussi permis de savoir que Ndella accueillait, dans ses pouponnières sises à Sacré-Cœur et dans une villa à Simal, des femmes presque à terme pour « gérer » leurs accouchements.

Une fois délivrées, ces femmes pour la plupart désemparées, car ayant eu une grossesse non désirée, cédaient leurs bébés à Ndella.

Cette dernière ainsi faisait des bébés son fond de commerce. Elle baptisait certains nourrissons, en leur donnant des noms de célébrités telles que : Macky Sall, Mariéme Faye Sall, Youssou Ndour, Akon, Anta Babacar Ngom entre autres pour réclamer à ces autorités assistance.

Les autres dessous de ce scandale de «  Keur Yeurmandé » avaient créés de vives réactions au Sénégal. La descente des forces de l’ordre chez Ndella Madior Diouf avaient permis de sauver  48 bébés, retrouvés dans la pouponnière. Ils avaient tous étaient évacués dans des structures hospitalières, pour une prise en charge d’ urgence. En effet en plus d’être malnutris et très déshydratés. Ces bébés n’étaient pas  vaccinés, même pas une seule fois.

Maintenant l’opinion est suspendue à la décision, du magistrat instructeur, qui a moins d’une semaine pour statuer, sur la demande de liberté provisoire de Ndella Madior Diouf.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page